C’est LE compagnon de la femme, le sous-vêtement porté en dessous d’un top ou d’un pull, il s’agit bien du soutien-gorge… Cette pièce de toutes les couleurs et de toutes les matières a une histoire bien particulière… En effet, le soutien-gorge a révolutionné la vie des femmes. Mais pourquoi les femmes portent-elles des soutiens-gorge ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Le soutien-gorge, un sous-vêtement pas comme les autres

L’histoire du soutien-gorge

Il faudra attendre le XIXᵉ siècle pour voir naître le premier soutien-gorge. Mais l’histoire de ce dernier débute bien avant, notamment avec son ancêtre, le “corset”. En effet, le corset s’est imposé à la gent féminine pendant près de 400 ans, du XVe au XXe siècle ! Le corset comprimait la taille des femmes afin de mettre en avant les formes, c’est-à-dire les hanches ainsi que la poitrine. Ce dernier était fait de lacets, de baleines et de tiges. Durant toute cette période, le corset était signe de beauté, de sensualité et de féminité. Mais le corset était aussi un vrai supplice pour les femmes… En effet, ce dernier était responsable de nombreux problèmes de santé : maux de dos, atrophie musculaire des abdominaux et des dorsaux…

Mais revenons-en à l’histoire du soutien-gorge. C’est donc en 1889, à l’exposition universelle de Paris que le premier soutien-gorge fait son apparition. Présenté par Hermine Cadolle, ce vêtement en deux morceaux vient révolutionner le corset traditionnel. Quelques années plus tard, en 1904, les mots “gorgerette” et “maintien-gorge”, anciens termes pour désigner un soutien-gorge, font leur apparition dans le dictionnaire Larousse. En 1914, le soutien-gorge se transforme pour le plus grand bonheur des femmes. Le premier modèle fait de deux bonnets est créé par l’américaine Mary Phelps Jacob. Le soutien-gorge devient alors plus confortable.

Depuis, le soutien-gorge a bien évolué… Pointu, push-up, invisible… Dans les années 70, le soutien-gorge est délaissé. En pleine révolution sexuelle, les femmes se débarrassent de ce vêtement perçu comme un objet d’oppression, cherchant à dissimuler les formes de la femme.

Dans les années 80 et 90, le soutien-gorge regagne le cœur des femmes. Le soutien-gorge se pare de matières délicates, de dentelle, de soie… La lingerie devient plus osée. Dans les années 90, la lingerie apparente est à la mode. La femme se dévoile et le soutien-gorge est plus que jamais un atout de séduction.

Les différentes raisons de porter un soutien-gorge

Aujourd’hui, le soutien-gorge est délaissé par de plus en plus de femmes. Cependant, ce sous-vêtement reste un indispensable de la garde-robe pour la grande majorité de la gent féminine. Pourquoi ? Pour de nombreuses raisons, comme nous allons le découvrir.

Tout d’abord, pour le confort. En effet, alors que pour certaines femmes le soutien-gorge est un vrai supplice, pour d’autres, c’est tout l’inverse ! Le soutien-gorge permet de maintenir la poitrine. Pour de nombreux sujets féminins, ce sous-vêtement est donc particulièrement apprécié. En effet, il permet à de nombreuses femmes de se sentir plus à l’aise. Pour d’autres, dont la poitrine peut être gênante voire handicapante, ce sous-vêtement est un réel soulagement. Ainsi, l’une des raisons principales est tout simplement liée au confort que peut apporter ce sous-vêtement.

Place à une autre raison et pas n’importe laquelle… Dans l’imagine collectif, le soutien-gorge est perçu comme un sous-vêtement bon pour la santé, qui permet d’éviter que la poitrine ne s’affaisse. Cependant, cette raison a été remise en cause de nombreuses fois… En effet, selon certaines études la poitrine n’aurait pas besoin de soutien pour se maintenir et pour garder une jolie forme naturelle. Les seins se renforceraient naturellement et n’auraient pas besoin d’un soutien-gorge. Cependant, les études et les recherches scientifiques à ce propos sont encore trop peu nombreuses et peu exploitées.

Mais ce ne sont pas les seules raisons. En effet, le soutien-gorge est également très apprécié des femmes qui désirent dissimuler la forme naturelle de leur poitrine. Certaines femmes n’apprécient pas qu’on puisse deviner leurs formes en dessous de leurs vêtements. Cela peut être une source de gêne et d’inconfort. Ainsi, le soutien-gorge apparaît comme une solution à ce problème pour une partie de la gent féminine.

Le soutien-gorge peut également procurer plus de confiance en soi. En effet, ce vêtement peut permettre aux femmes de s’affirmer en portant une jolie pièce de lingerie en dessous de leurs vêtements. Les couleurs, les matières et les formes… Il existe des modèles pour satisfaire tous les goûts et toutes les envies.

Enfin pour d’autres, la question ne se pose pas et porter un soutien-gorge est simplement logique, tout comme porter une culotte ou des chaussettes. Ce sous-vêtement est simplement devenu, à travers le temps, un indispensable du vestiaire féminin.

Pourquoi de plus en plus de femmes laissent tomber le soutien-gorge ?

Ces dernières années, le soutien-gorge est vu d’un mauvais œil par une grande partie de la gent féminine. En effet, cette pièce de lingerie est plus que jamais décriée. Bien que son impact réel sur la santé des femmes reste flou, ces dernières sont de plus en plus nombreuses à le délaisser pour libérer leur poitrine… Le mouvement “No bra” a ainsi conquis un nombre important de femmes à travers le monde.

Qu’est-ce que ce mouvement ? Tout simplement le fait de ne plus porter de soutien-gorge. Sur Facebook et Twitter, de nombreuses femmes affirment que la poitrine doit être libérée. Mais pourquoi laisser ces sous-vêtements au placard ? Pour plusieurs raisons.

En effet, les ferventes adeptes du no bra ont plusieurs revendications, toutes plus ou moins liées à la libération du corps de la femme. Tout d’abord, pour certaines femmes le no bra permet de se débarrasser du soutien-gorge jugé inconfortable. En effet, comme nous l’avons déjà évoqué, certaines femmes jugent ce vêtement commode, pour d’autres, c’est tout l’inverse !

Pour d’autres femmes, rejoindre le mouvement no bra c’est avant tout se réapproprier son corps et lutter contre une entrave à la liberté. En effet, le mouvement no bra réclame l’égalité. Les membres du mouvement désirent avant tout que la poitrine ne soit plus sexualisée et camouflée.

Enfin, les femmes remettent en question les effets du port du soutien-gorge sur la santé. De nombreuses adeptes du no bra revendiquent les bienfaits de ne plus porter de soutien-gorge : disparition des maux de dos, meilleure fermeté de la poitrine…

En France, seule une petite proportion de la population de femmes a depuis longtemps adopté le no bra… Mais cette population a grossi avec l’arrivée du Coronavirus et du premier confinement. En effet, durant le confinement, de nombreuses femmes ont abandonné le soutien-gorge et ont continué à s’en passer au déconfinement… Cette tendance tend donc à réellement se démocratiser et convertit de plus en plus de femmes qui délaissent le soutien-gorge. Elles sont ainsi de plus en plus nombreuses à rejoindre les rangs du mouvement no bra. La jeune génération est la plus réceptive à ce combat.

Aujourd’hui, on estime que 5 à 11% de la population des femmes se passent de ce sous-vêtement, mais les chiffres pourraient bien basculer… Les jours du soutien-gorge sont-ils comptés ? Seul l’avenir nous le dira !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici